Vendredi 5 mars 2010, le départ est donné pour Center Parc, à Chaumont sur Tharonne, dans le Loir et Cher. Mais avant, il faut faire une halte à Clermont, le temps que j'assiste à une réunion professionnelle, de 10h00 à midi. Pendant ce temps, Babeth est à Chamalières, chez notre copain. Vers 13h00, c'est donc parti pour la Sologne. Lorsque nous arrivons au centre vers 16h00, nous nous apercevons vite que le séjour ne sera pas idéal: il fait très froid, notre "cottage" se trouve tout à fait au fond du parc et il faut laisser les voitures à l'extérieur...
DSCN5090

Voilà, c'est là.

C'est vrai que l'appart est très bien: confortable, au calme....C'est peut-être le seul point positif du séjour.
A peine les sacs vidés, on met les maillots pour aller se détendre sous le "Dôme", c'est à dire dans l'eau. On va vite s'apercevoir que les 20 minutes de marche qui nous séparent de cet endroit (où sont aussi situés les commerces), deviennent rapidement pesants. D'autant plus que le trajet n'est pas agréable: les piétons en sens inverse, les voitures, les cyclistes, le froid....c'est galère ! Dans l'eau, du monde beaucoup plus que prévu. Etonnant, d'ailleurs, pour cette période de l'année. A part quelques tobogans où il faut faire la queue quelques minutes, rien de mieux qu'à Royat Tonic. Rajoutons à cela quelques groupes de "jeunes issus de la diversité"....et on a le cocktail du séjour raté!
Allez, 20 minutes de marche dans la nuit, le froid, la circulation pour aller se changer dans l'appart. Encore 20 minutes pour retourner au restau (Babeth a mangé une pizza et moi des lasagnes bolognaises). Et 20 minutes pour retourner à l'appart. Ouf....on se couche très fatigués et un peu déçus quand même.
Le lendemain, on n'avait même pas envie d'aller se baigner. Que faire? Si on allait à Orléans visiter le parc floral? A 13h00, le parc floral est fermé. Alors on traverse la ville et on se gare devant l'appart de mes anciens voisins en banlieue d'Orléans On ne s'était pas revus depuis 1994. 16 ans !
DSCN5086
Mohamed a été prévenu de notre présence et il est est vite venu nous chercher pour nous emmener chez lui boire le thé et manger les amandes marocaines.
On est déjà en milieu d'après-midi et la miss avait faim. Alors on a trouvé le Mac Do de Saran pour manger un menu best of. Ah, ça va mieux. On s'arrête à La Ferté St Aubin faire quelques courses (car les prix dans le centre sont dissuasifs !). Puis on rentre dans notre tanière. Seulement les voitures ne peuvent plus entrer, une fois sorties. Alors on s'est trimbalé les courses à pied jusqu'à l'appart: 20 minutes de plus. Là, on commençait à s'énerver....
Heureusement qu'il y avait la télé. On glande toute la soirée. Mais toujours pas envie d'aller dans les bassins d'eau chaude.
DSCN5094
Dimanche matin, on essaie de se motiver pour aller faire un plouf. A cette heure ci, tout le monde doit être à la messe. Il doit y avoir de la place sous le Dôme. Mais non, ils n'étaient pas à la messe ! On fait quand même quelques tours de toboggans, avant de rentrer manger à l'appart. Après la sieste, une petite promenade dans le parc, mais vu la température (-5 la nuit et maxi 5° en journée), on est vite rentrés.
DSCN5097
Le soir vers 19h00, on trouve le courage pour se taper encore 20 minutes dans le froid en pensant que cette fois-ci, il y aurait sûrement moins de monde dans l'eau. On ne s'était pas trompés: c'était très correct, on n'était pas mal. Sauf qu'après quelques tours de toboggans, il a fallu évacuer les bassins car un petit malin avait évacué autre chose dans l'eau.
ça suffisait: cette aventure à Center Parc restera vraiment un mauvais souvenir.
Le lendemain matin, on rend les clés bien avant l'heure limite. On quitte cet endroit à oublier, vers 9h30. On rentre à la maison après environ 660 km.